L'histoire
Quercy
DES ÎLES

L’histoire du Quercy des îles commence au début du XXIème siècle sur les hauteurs de la ville de Moissac.

Edouard BOURREAU découvre ici la perle d’or, célèbre fruit né des terres du Quercy : le Chasselas de Moissac.

Véritable génie passionné de gastronomie et d’œnologie, son esprit créatif l’encourage à assembler des produits rares et précieux. Équipé d’un petit pressoir de 20 litres à ses débuts, et après avoir fait 1001 tests, Édouard mélange 4 ingrédients français, tous naturels et sous signe officiel de qualité AOP, provenant de 4 régions paradisiaques : le Chasselas doré du Quercy, le rhum flamboyant de la Martinique, la vanille exceptionnelle de Tahiti, le piment d’Espelette au caractère du Pays basque.

Edouard BOURREAU n’imagine pas à cet instant qu’il vient de découvrir ce qui deviendra l’apéritif phare du sud-ouest. Une recette audacieuse tenue secrète encore aujourd’hui, dont l’alliance des saveurs et des arômes donne naissance au Quercy des îles.

Edouard s’entoure très vite d’une équipe d’amis, pas moins de 31 associés ! Mais il assure lui-même le référencement du produit et sa commercialisation.

Dès 2010, ce sont 20 000 bouteilles qui sont vendues, essentiellement en circuit-court et spécialisés : dans les boutiques des villages du Quercy et ses alentours, chez les cavistes, dans les épiceries fines, dans des bars et restaurants.

En 2015, 30 000 bouteilles sont commercialisées, une vraie réussite pour son créateur qui décide alors de passer le flambeau avec l’espoir d’un nouveau développement.

Le 31 mai 2016, Édouard passe officiellement le relai de son entreprise artisanale, tout en restant impliqué pendant une année pour assurer une bonne transition et livrer ses petits secrets de fabrication.

À la fin de l’année 2016, Quercy des îles déménage au lieu-dit Le Bousquet, à Montaigu-de-Quercy (30 kilomètres au nord de Moissac, nord du département de Tarn-et-Garonne, région Occitanie). Une nouvelle aventure commence.

image-quercy-histoire

Edouard BOURREAU

Ébéniste de formation, il quitte sa vie tumultueuse de patron de presse faite de voyages et de rencontres, pour s’installer au coeur du Tarn-et-Garonne et profiter de jours plus tranquilles.